Miss Patrie

La France, Jeanne d’Arc, et moi ….?!

 
Solo Clown 

Tout public dès 7 ans (ce n’est donc pas jeune public)

45 min (environ)

De et par : Julia Bellet // Mise en clown : Michel Dallaire // Regard extérieur : Noémie Lefebvre // Costume : Mélanie Grenet // Création sonore  : Gaël Boffard // Création Lumière : Nicolas Charpin

 
Cette création a été soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Auvergne, le Conseil Général du Puy-de-Dôme, la Commune de Billom, la Communauté de Communes de la Montagne Thiernoise, l’association « Intersections », à Mont Lans (Les Deux Alpes-38), le Hangar des Mines (St Sébastien d’Aigrefeuille-30), le Centre d’Ailleurs (St Jean des Ollières).   
DRAClogo billom    

 

Crédit photo : Noémie Lefebvre

Télécharger le Dossier  du spectacle

 

 

 

 

 

 

Le spectacle

Alix Belin a pris, depuis sa cuisine, une décision d’importance : se présenter à l’élection de « Miss Patrie » ! … ? Elle est pour l’instant la première candidate. Alix Belin est sans aucun doute l’incarnation parfaite des valeurs de la république, de la sauvegarde du patrimoine, et elle entend bien en faire la démonstration.

Telle Jeanne d’Arc, à cheval sur sa mobylette ornée d’un drapeau fabrication maison, Alix Belin fait son entrée.

C’est le grand soir.  Comme toute Miss, Alix s’est préparée aux épreuves libres et imposées pour convaincre l’assemblée. Elle y a mis sa touche personnelle, quelques confettis par ci, un coup de sonnette par là. C’est sûr : elle fera l’unanimité. Le slogan est tout trouvé, il s’impose comme une évidence, coup de chance ou providence : « Belin » rime avec « bien »… !!!

« Votez Alix Belin, car avec Belin, c’est bien ! »

Partis pris

 

La patrie : à travers le thème de la patrie, je ne cherche pas à faire un spectacle «revendicatif» ni «politicien». Mon envie, c’est plutôt de créer, de jouer et de m’amuser avec ce que je suis, avec cette partie de moi que je trouve ridicule, mon côté «franchouillard» : je me surprends parfois à avoir une petite pulsion, une petite envie de chanter la marseillaise et de crier «Vive le cochon !»… C’est navrant mais c’est comme ça !

L’esthétique : son esthétique, c’est « vieille France », sa cuisine c’est celle de ma grand-mère, la cocarde, elle l’a cousue sur les toilettes, le bâton de majorette est bien rangé dans un carton, dans le placard, en haut à droite de l’escalier, le disque de «La légion n°1» c’est celui du grand-père, la mobylette est rouge, c’est un caddie, 1971.

Crédit photo : Chloé Perez

Le Clown : parce que c’est une source d’énergie, parce que j’ai envie, parce que c’est l’art clownesque qui guide mon parcours artistique, parce que le clown a sa propre philosophie de vie, il nous rappelle ce que c’est qu’être vivant, être humain. Le clown est pour moi un art qui se loge au cœur de l’humanité.

Un solo : afin d’aller vers des propositions plus personnelles, pour avoir la liberté de le réadapter, de l’enrichir à ma guise au fur et à mesure de mon parcours et des rencontres avec le public, pour continuer l’ expérimentation du clown.

Julia Bellet

 

Publicités